La cerise sur le gâteau

Je n’arrive pas à trouver les mots. Les pensées sont confuses, il y a trop d’informations, trop vite, et rien de clair. Moi la cartésienne je n’arrive pas à aligner des schémas de pensée ou des lignes de probabilités qui fassent sens.

Je n’arrive pas à digérer l’information. J’en suis au stade où j’en viens à regretter le parcours qui générait toutes mes angoisses, celui d’une « simple » FIV – qui avait déjà été une manière assez violente de faire connaissance avec la PMA -, et j’y mets tous les guillemets possibles parce qu’accoler ces deux termes est une formulation affreusement choquante, je sais bien comment elle peut heurter et je vous prie de me pardonner pour ça. Envisager le DPI comme une des options, et contacter des centres dès maintenant pour limiter la casse des délais de prise en charge, ce serait agir de manière rationnelle… On venait tout juste de changer d’équipe médicale, je suis fatiguée, et je ne trouve pas la force pour le moment.

Je suis en colère, j’ai envie de hurler et je me frappe contre les murs. Contre toutes les injustices que la vie m’a apportée, et cette cerise sur le gâteau. Je me rappelle vaguement de cette phrase de Scarlett O’Hara, la grande héroïne de mes lectures d’enfance, qui professait que les fardeaux sont faits pour les épaules qui peuvent les porter (bullshit dit la femme adulte que je suis devenue), et je me dis qu’on m’a quand même vachement chargé la mule. Dame Nature est décidément une très très grosse pute à l’imagination débordante, ça ne s’improvise pas un talent pareil, elle avait même chargé mes gènes dès l’origine, cette salope, en guise de pochette surprise au cas où toutes les autres ornières ne suffiraient pas.

On part en vacances demain et on rejoint pour quelques jours de la famille qui ignore tout de la PMA, et je ne sais pas comment je vais tenir, et faire face. Ou comment je vais m’effondrer. Ou peut-être que ça va me donner une bouffée d’air frais. Que m’enivrer d’iode, me saouler de vent, et retrouver mes rochers, va enfin me faire redescendre sur la terre ferme et ralentir mon rythme intérieur. Prendre le large, reprendre mon souffle et respirer. Et remettre les choses en perspective.

Merci pour tous vos mots doux, ils me réchauffent vraiment le cœur, et désolée si je n’ai pas répondu à tous les messages, je crois que je ne sais plus trop quoi dire car je ne trouve pas moi-même les réponses.

 

Publicités

18 réflexions sur “La cerise sur le gâteau

  1. Cette nouvelle n est effectivement pas simple en effet. Va falloir te blinder et envisager la suite. Mais en attendant, prend le large et profite…. La solution pour ce projet se mettra en route avec le recul. La c’est encore trop à chaud pour que tu puisses réfléchir.
    Je te /vous souhaite de passer tout de même de bonnes vacs. Moi j’adore les rochers et ils me manquent terriblement …
    Des bisous !

    J'aime

  2. Chère Cali,

    je crois que ton cerveau et ton grand coeur ont en effet besoin de vacances.. dans cette tempête d’émotions.
    Vous allez mettre en place des choses, prendre les bonnes décisions, faire les démarches nécessaires…mais là tout de suite maintenant, il faut une petite accalmie.
    Je me permets donc de te souhaiter de bonnes vacances, pleines de douceur,
    gros gros bisous

    Aimé par 1 personne

  3. Je n’ai pas grand chose d’intelligent à te dire, tu as mon soutien entier.
    Cet article qui a dû être difficile pour toi à écrire n’en reste pas moins criblé de positif, alors je te souhaite vraiment de réussir à te shooter à l’iode, à laisser ce qui te pèse s’envoler dans les embruns pour que tu puisses te poser, te reposer, te ressourcer.
    Bonnes vacances à toi ❤

    Aimé par 1 personne

  4. La souffrance d’une Pmette est toujours difficile à lire et l’on aimerait tant pouvoir apaiser cette souffrance. C’est un moment très dur à vivre, une épreuve que nous sommes loin d’imaginer quand nous commençons. Oui, la PMA, la vie sont injustes. Cette phrase de Scarlett m’a été dite à une certaine période (tu te doutes laquelle). Je n’ai pas su quoi répondre et c’est un bien maigre réconfort quand nous vivons l’impensable.
    Alors prends le temps qu’il te faut pour retrouver l’apaisement et j’espère vraiment que ces quelques jours te feront du bien auprès de tes chers rochers.
    Bon courage pour tout et bisous de soutien. ❤️

    Aimé par 1 personne

  5. C’est très difficile d’accepter un diagnostic quand on n’y est pas préparé… Et en PMA, on va souvent de mauvaise surprise en mauvaise surprise. Parfois, ça fait juste trop d’un coup. Et finalement, seul le temps aide à digérer tout ça…
    Gros bisous et câlins de soutien.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s